L’HARPAGOPHYTUM, L’ANTI-INFLAMMATOIRE NATUREL

Origine

Son nom botanique est Harpagophytum Procumbens, mais on la nomme plus communément

Harpagophyton, ou griffe du diable du fait de ses épines courbées, ou racine de Windhoeck qui est la capitale de la Namibie.

Cette plante herbacée, que l’on utilise en médecine naturelle, est originaire des sols sableux et argileux des régions arides de la Namibie, du Botswana et de l’Afrique du sud.

Les propriétés médicinales

L’harpagophytum est l’une des plantes les plus utilisées en médecine douce car elle possède de nombreuses propriétés.

La griffe du diable est reconnue avant tout pour ses puissantes vertus antalgiques et anti-inflammatoires. Ses principes actifs agissent contre les inflammations articulaires, telles que l’arthrose, l’arthrite, les rhumatismes chroniques et les lombalgies, ainsi que sur les tendinites, les entorses et les contractures musculaires dues à l’effort.

Les praticiens de médecine naturelle n’hésitent pas à prescrire cette plante car elle ne cause aucun effet secondaire, notamment au niveau de l’estomac contrairement aux anti-inflammatoires de la médecine traditionnelle.

La griffe du diable possède également des propriétés hypo-uricémiant qui participe à l’élimination de l’acide urique dans le sang, soulageant ainsi les crises de goutte.

Grâce à ses principes actifs amers, la griffe du diable est également utilisée dans la médecine par les plantes pour réduire les troubles dyspeptiques en augmentant la production de la bile et des sucs gastriques. Ces propriétés amères permettent aussi de stimuler l’appétit.

Les études des autorités de la santé

Depuis plusieurs années de nombreux essais cliniques ont été menés sur des patients souffrant de troubles articulaires. Les résultats n’ont fait que confirmer son efficacité.

L’Agence Européenne du Médicament (EMA), l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) et la Coopération Scientifique Européenne en Phytothérapie (ESCOP) reconnaissent les bienfaits de l’harpagophytum pour soulager les douleurs articulaires, ainsi que les troubles de la digestion et la stimulation de l’appétit.

Composition

Ce sont les racines secondaires, sous forme de tubercules, qui renferment tous les bienfaits de la plante.

La substance active principale est l’harpagosides et est à l’origine de l’action anti-inflammatoire.

La plante contient également de l’acide cinnamique, des phytostérols, des flavanoïdes et de l’harpagoquinone.

Comment utiliser la plante

La medecine par les plantes propose plusieurs façons d’utiliser la griffe du diable.

L’harpagophytum qui contiennent soit de l’extrait sec de racine, soit de la poudre de la plante totale.

La médecine douce utilise aussi cette plante sous forme de déco ction qui consiste à faire bouillir de la poudre de racine, et de la boire comme une tisane.

La teinture mère et l’extrait aqueux sont aussi utilisés mais sont moins concentrés que les gélules.

Les pommades à bases d’harpagophytum permettent de soulager des brûlures et des irritations superficielles.

Quelque soit la forme utilisée, l’harpagophytum s’utilise en traitement de fond de 3 semaines à 3 mois environ afin d’obtenir des résultats optimales.

La posologie doit être adaptée à la forme utilisée et du trouble à traiter.harpagophytum boite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *